Dictionnaire des principaux termes brassicoles :

Définitions commençant par la lettre 'B'

Bac refroidisseur

Grande cuve peu profonde dans laquelle le moût est transféré après toutes les étapes de brassage. Il y séjourne toute la nuit afin d'être inoculé par les micro-organismes de l'air environnant : cette procédure est notamment utilisée pour la production des lambics. Le moût est ensuite stocké dans des tonneaux de chêne (qui donneront des arômes boisés) pour la fermentation.

Voir aussi :

Lambic

- Fermentation

- Fermentation spontanée

Balling

Unité de mesure de densité de la bière dont le nom a été hérité d'un scientifique tchèque célèbre pour ses recherches qui ont permis d'établir un système de mesure de la densité de la bière. Certains pays utilisent encore le degré B pour indiquer la force des bières.

Voir aussi :

Densité

Balthazar

Un Balthazar correspond à une bouteille d'une contenance de 12 litres.

Voir aussi :

Mathusalem

- Jéroboam

- Sérieux

Barley wine

Terme anglais désignant une ale extra forte.

Voir aussi :

Ale

Baron

Verre de bière dont la contenance est d'un litre. Le Baron est aussi appelé Formidable.

Voir aussi :

Demi

- Pinte

Bavière

Land (Etat ou région) d'Allemagne le plus étendu et comptant le plus de brasseries. La Bavière était autrefois un royaume. Sa capitale est Munich.

Voir aussi :

Bière

Boisson fabriquée à partir de céréales fermentées (généralement de l'orge maltée) et communément aromatisée de houblon.

La définition légale est la suivante :
La bière est une boisson obtenue par fermentation alcoolique d'un moût préparé à partir du malt de céréales, de matières premières issues de céréales, de sucres alimentaires et de houblon, de substances conférant de l'amertume provenant du houblon, d'eau potable. Le malt de céréales représente au moins 50 % du poids des matières amylacées ou sucrées mises en oeuvre. L'extrait sec représente au moins 2 % du poids du moût primitif (Décret du 31.03.1992).

Voir aussi :

Houblon

- Malt

- Moût

Bière blanche

Bière existant depuis les origines de la bière et brassée avec du froment ou de l'avoine en plus de l'orge. Cela leur donne un goût légèrement piquant. Les blanches sont également souvent brassées comme autrefois avec des épices : coriandre, curaçao, écorces d’orange. Elles peuvent être de fermentation haute ou basse (plus rare) et sont généralement refermentées en bouteille.

Voir aussi :

Fermentation

- Refermentation

- Fermentation haute

Bière d'abbaye

Pour porter cette appellation, une bière doit remplir les critères suivant : l'abbaye doit exister ou avoir existé, elle doit recevoir des royalties sur l'utilisation du nom et a un droit de regard sur le marketing pratiqué sur son nom.

Aujourd'hui, il ne reste que quelques bières réellement brassées dans une abbaye. Certaines bières d'abbayes ont été rachetées par des propriétaires laïcs alors que d'autres n'ont d'abbaye que le nom et n'ont jamais été brassées par des moines (Leffe par exemple). Les bières trappistes sont des bières d'abbaye.
Les bières d’abbaye sont généralement de fermentation haute et refermentées en bouteille. Elles peuvent être blondes, ambrée ou brunes mais sont généralement denses

Voir aussi :

Trappiste

Bière de garde

Bière forte de style Ale et typique du nord de la France. Elle était à l'origine brassée pour être gardée. Les bières de garde sont denses et doivent mûrir plusieurs mois pour affermir leur goût malté et houblonné. Ce sont des bières brassées à partir de plusieurs malts et subissant une fermentation haute.

Voir aussi :

Garde

- Malt

- Fermentation

Bière de glace

Bière obtenue grâce à une méthode particulière de fabrication. Cette méthode consiste à faire baisser la température de la bière jusqu’à ce que l'eau servant à son élaboration gèle en cristaux. En retirant une partie de ces cristaux, on augmente la densité de la bière et donc son pourcentage d'alcool.

Voir aussi :

Densité

- Taux d'alcool

Bière de luxe

Dénomination française de bières ayant une teneur en alcool comprise entre 4,4% et 5,5% Ce sont les bières les plus consommées en France. Exemples : Kronenbourg, Kanterbräu, Obernai.

Voir aussi :

Teneur en alcool

Bière de Mars

La bière de Mars annonce l'arrivée du printemps. Il s'agit d'une tradition originaire d'Arras dans le Nord de la France et qui a vu le jour en 1394.
Comme pour la bière de Noël, la bière de mars est née des contraintes climatiques des saisons par rapport aux produits entrant dans la composition des bières.
La bière de Mars est brassée au début de l'hiver (en décembre) avec de l’orge récoltée en août et maltée en, novembre. Après deux mois de repos en cave de garde (autrefois à température hivernale), elle est commercialisée en mars, principalement dans les cafés.
Avec les progrès techniques de l'agriculture et du brassage, la tradition de la bières de mars avait disparu. Elle est réapparue à la fin des années 80 à l'initiative de l'Association des Brasseurs de France.

Voir aussi :

Garde

- Orge

- Maltage

Bière de Noël

Il s’agit d’une tradition du Hainaut français datant du XVIIème siècle.
La bière de noël était traditionnellement produite dans les régions brassicoles avec des matières premières de premier choix. Les brasseries y mettaient tout leur savoir faire : en général, les propriétaires de brasseries laissaient carte blanche aux maîtres brasseurs et la bière de noël était offerte aux employés et aux meilleurs clients. Les bières de noël étaient appelées "étrennes de noël".

En réalité, le récit ci-dessus (

Voir aussi :

Orge

- Houblon

Bière noire

Bière généralement brassée à partir de blé noir et/ou d'orge et/ou d'épeautre, ce qui lui donne une couleur noire. Les bières noires ont en principe un caractère bien affirmé. La principale région de production est la Bretagne.

Voir aussi :

Orge

Bière sans alcool

Définition légale :
La dénomination 'bière sans alcool' est réservée à la bière qui présente un titre alcoométrique inférieur ou égal à 1,2 % à la suite d'une désalcoolisation ou d'un début de fermentation (Décret du 31.03.1992).
Dans la pratique, ce sont des bières à très faible densité et avec arrêt très rapide de la fermentation.
Exemple : Tourtel, Silver. La teneur en alcool de ces bières est supérieure à 1%

Voir aussi :

Fermentation

- Teneur en alcool

Bière spéciale

Dénomination française caractérisant les bières à densité élevée dont la teneur en alcool excède 5,5%. Exemples : 1664, 3 monts, 8,6, Bière du désert.

Voir aussi :

Teneur en alcool

- Fermentation haute

- Fermentation

Biérophile

Se dit d'un amateur de bière.

Voir aussi :

Tégestophile

- Cervalobélophile

Bitter

Terme anglais désignant une bière très houblonnée (très amère) d'origine anglo-saxonne.

Voir aussi :

Amertume

- Houblon

Blanche

Voir Bière Blanche.

Voir aussi :

Bière Blanche

Bock

Terme allemand désignant une bière extra-forte (6% d'alcool ou plus), en général une lager brune et plus rarement une bière de froment.
En France, le bock est une bière de table dont la teneur en alcool n'excède pas 4%

Voir aussi :

Lager

- Teneur en alcool

Bock

Verre à bière agrémenté d’une anse.

Voir aussi :

Bock (bière)

- Chope

Bohême

Il s'agit d'une ancienne province de l'empire Austro-Hongrois. Elle fait aujourd'hui partie de la République Tchèque. Sa capitale est Prague et les principales villes brassicoles sont Plzen (berceau de la Pilsner Urquell, à l'origine des Pils) et Ceské Budejovice.

Voir aussi :

Pils

- Pilsner

Bouquet

On appelle bouquet la combinaison de toutes les senteurs florales émanant de la bière. Ces senteurs proviennent généralement des bières de fermentation haute.

Voir aussi :

Fermentation

Brabant

Ancien duché dont le centre était Bruxelles, partagé aujourd'hui entre les Pays-Bas (Brabant Septentrional) et la Belgique (Brabant Flamand et Brabant Wallon).

Voir aussi :

Gambrinus

Brace

Terme celte désignant le malt. Brace est à l'origine du mot brassage.

Voir aussi :

Malt

- Brassage

Brassage

Consiste à mélanger le malt à l'eau puis à chauffer le tout pour obtenir le moût. Durant le brassage, les enzymes présentes dans le malt, l'alpha-amylase et la beta-amylase (amylase signifie qui peut casser les molécules d'amidon), transforment l'amidon en sucres : glucoses et fructoses dont la proportion varie en fonction de la température de brassage. Seul le glucose sera transformé en alcool lors de la fermentation par levure : un brassage à basse température génère plus de glucose et produira une bière plus alcoolisée et un brassage à haute température génère plus de fructose et produira une bière plus moelleuse.

Il existe plusieurs sortes de brassages : le brassage par infusion est la méthode traditionnelle, le brassage par décoction (utilisé depuis la découverte de la fermentation basse au Moyen Âge) et le brassage mixant les deux méthodes précédentes.
Les stades successifs du brassage sont le concassage, l'extraction de la mouture, la filtration du moût, le lavage des drêches, la cuisson, le houblonnage et le refroidissement du moût.

Voir aussi :

Fermentation

- Infusion

- Enzyme

Brassin

Volume de moût obtenu par le mélange de malt et de grains crus concassés en salle de brassage. Brassin est aussi le nom donné à la cuve (cuve-matière) contenant ce mélange.
Salade, trempe ou maïsche sont des synonymes de brassin

Voir aussi :

Brassage

- Malt

- Cuve Matière

Brillance

La brillance définit la limpidité de la bière. Elle est obtenue par filtration (souvent par des filtres à la silice).
La brillance peut être améliorée par une garde longue qui favorise la décantation des dépôts

Voir aussi :

Garde

Spelty

Brassée par : Moulin des Moines Meckert Dirmer
Sans Alcool
Brune claire
Notée : 7
La Spelty est une bière alsacienne biologique et sans alcool. Elle ne produit quasiment pas de mousse. Sa robe est brune claire à reflets...
Lire la suite

SONDAGE

Quel est votre type de bière préférée ?

Blonde
Ambrée
Brune, stout
Blanche
Un peu de tout

Voir le résultat du sondage

Voir les précédents sondages